Glaciers et icebergs

Mercredi 9 août, après un nuit pluvieuse au bord du lac de Lagarfjolt, dans lequel vivrait un monstre… Nous nous préparons à prendre la route pour le sud.

Nous nous arrêtons d’abord de l’autre côté du lac pour une balade vers la cascade Hengifoss bordée d’orgues volcaniques. Le vent souffle très fort mais la vue est superbe.
 .
 .
Il nous reste 4h30 de route à parcourir mais nous en mettons beaucoup plus car nous nous arrêtons sans cesse tellement il y a de choses à voir.
La route est très vallonnee, et tourne beaucoup dévoilant à chaque virage de nouvelles surprises: cascades, fjords, plages de sable noir, colonie de cygne sur l’océan et… Alors que nous commencions à manquer d’eau, Lionel aperçois un robinet au milieu d’un champ. Malheureusement, c’est de l’eau chaude, impropre à la boisson, et quelques mètres plus loin, derrière des rochers, nous découvrons une grande bassine métallique alimentée par cette source d’eau chaude. Nous courons chercher nos maillots de bain dans la voiture et nous profitons durant une bonne heure de ce bon bain chaud au milieu de nulle part, face à la mer 🙂
Nous roulons toujours. Le plus grand d’acier d’Islande, le Vatnajökül, s’affiche en arrière plan.
 .
Plus que 45 minutes… Quand soudain, nous voyons apparaître un spectacle des plus beaux: les icebergs du Jokülsarlon!!! Il est 22h, le soleil décline.
Nous nous arrêtons une dernière fois pour profiter de ce moment magique, avant d’aller nous installer au camping de Svinafel.
Jeudi 10 août, ce matin, nous prenons notre  temps… Il fait très beau, l’air atteint pour la première fois les 17 degrés, de quoi prendre un bon petit déjeuner dans l’herbe, devant nos tentes.
Puis nous repartons pour la lagune glaciaire de Jokülsarlon: ici, le glacier du Vatnajökül se déverse et se brise en une multitude d’icebergs, dans une étendue d’eau douce avant de rejoindre l’océan quelques mètres plus loin.
 .
 .
 .
.
Avec le soleil, les reflets sur l’eau et les nuances de couleurs sont magnifiques. De nombreux phoques pêchent. Nous nous baladons le long de la lagune, les enfants font des ricochets, nous ne nous lassons pas de ce paysage malheureusement voué à disparaître en raison du réchauffement climatique.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
Vendredi 11 août, le beau temps est toujours lá. Après le pliage des tentes, nous partons à quelques kilomètres de la, à l’entrée du parc national de Skaftafel afin d’effectuer une randonnée qui nous conduit à la cascade de Svartifoss entourée d’orgue de basalte.
Puis nous remontons jusqu’a un point de vue sur le glacier, les sommets et les étendues de sable glaciaire , avant de redescendre vers une ferme en tourbe datant du début du XXème siècle.
 .
Enfin, nous reprenons la voiture pour rejoindre les alentours de Vik. Nous traversons des étendues de sable noir quasi désertiques. En effet, le Vatnajokül est une des plus grandes calottes glaciaires au monde. Sous la glace pouvant atteindre 500m à 1km d’épaisseur se cachent des montagnes, des vallées et plusieurs volcans actifs. Lors de l’éruption de 1362, la zone fut complètement ensevelie et appellée öraefi, le désert. Puis le paysage se fait plus vallonné, comme si la coulee de lave avait été recouverte de lichen. Enfin, à l’approche de Vik, réputée ville la plus pluvieuse d’Islande, les champs reverdissent et contrastent avec le noir de la roche. Nous passons nous ravitailler car voila plusieurs centaines de kilomètres que nous n’avons pas vu de supermarché! Enfin, nous effectuons les 14 km de piste impressionnante à travers les collines et le long d’une vallée glaciaire avant d’arriver dans un cirque isole du monde, au camping de Thagkil.

 

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. clau et ju dit :

    Wahou, vraiment magnifique… 🙂

  2. Pierrot dit :

    Bravo vous avez bien réaménagé le lavoir de Besse pour y passer à 5!

    1. admin dit :

      Oui, en plus il est chauffé

  3. fabienne dit :

    c’est magnifique…la baignoire au milieu de nulle part, j’adore !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.