Edimbourg

Nous voici pour nos 3 derniers jours en Ecosse à Édimbourg. Nous logeons en Air bnb dans le quartier de Leith, quartier portuaire et populaire, un peu à l’extérieur du centre ville.

Jeudi matin, nous partons donc à pied explorer la capitale. Nous commençons par monter à Carlton Hill, ancien volcan qui domine la ville et d’où la vue circulaire sur Old Town et New Town est superbe. Plusieurs monuments se dressent sur La colline: l’observatoire, le Nelson monument, le Monument National Écossais…

National Monument
Nelson Monument

Puis, nous rejoignons Cockburn street, une rue pittoresque de la vieille ville où se trouvent de nombreux bars et restaurants, mais aussi une sympathique boutique dédiée à Harry Potter.

Après un petit pique-nique au Princes Street Gardens en compagnie des écureuils, nous gagnons le Royal Mile, rue la plus célèbre d’Edimbourg, où nous pouvons assister à quelques spectacles de rue.

Puis nous partons à quelques pas de là au National Museum of Scotland. Genial! Et gratuit! Ce musée regroupe sur 4 étages des collections variées sur la science, la musique, la technologie, les cultures du monde… Tout est très interactif, on peut toucher, manipuler, s’amuser… Bref, on aurait pu y passer la journée entière, nous n’avons pas tout vu, pas tout fait… Et nous n’avons pas vu passer le temps!

Dolly, première brebis clonée

Nous avons rendez vous à 17h30 avec une guide française, Fred de mercattours.com pour la visite qu’elle anime: Fossoyeurs d’histoire. Conteuse hors paire, Fred nous a fait découvrir l’horrible passé de la ville, les évènements mystérieux, histoires de fantômes… Avec elle, nous avons découvert ce qui arrivait aux malfaiteurs et autres traîtres sous la Croix de Mercat, nous avons visité les caves voûtées sous le pont de South bridge, puis nous avons terminé par un apéritif dans l’une de ces caves devenue taverne.

Avant de rejoindre notre petit appartement, nous nous arrêtons pour acheter notre repas du soir: des pies, sortes de tourtes fourrées selon les goûts de chacun ( cela va de la pie végétarienne aux épinards à la pie au haggis en passant par la pie aux macaronis)…

Vendredi 2 août, nous partons visiter le château d’Edimbourg, édifice gigantesque situé sur un éperon rocheux qui domine la ville. Le château regorge de recoins à explorer: esplanade centrale, chapelle, souterrains, prisons, salle abritant les joyaux de la couronne… Sans compter la vue magnifique sur la ville en contrebas.

Nous nous dirigeons vers les jardins de Princes Street lorsque nous apercevons dans la cour de l’Assembly Hall des acrobates à l’entraînement. Ce sont des québequois de la compagnie Flip Fabrique, très sympas… Leur spectacle Blizzard a lieu une heure plus tard, nous craquons, nous filons acheter 5 billets… Et nous avons bien fait! L’Assembly Hall est une sorte de petit amphithéâtre très beau, les sièges sont très proches de la scène histoire de profiter pleinement: musique, acrobaties, jonglerie… sur fond de grand froid et tempête de neige. Nous avons adoré !

Nous avons donc mis les pieds au Fringe: énorme festival artistique qui a lieu chaque mois d’août à Édimbourg. Plus de 2500 spectacles se déroulent dans toutes les salles de la ville, ainsi que de nombreux spectacles de rue sur le Royal Mile. Nous voilà donc sur la fameuse artère principale de la ville, il y a foule. Nous passons le reste de notre journée à naviguer d’un spectacle à l’autre, tout en découvrant quelques closes, passages étroits d’une rue à l’autre, un peu similaires aux traboules de Lyon.

Nous voilà donc samedi matin, programme de la journée: faire les bagages, arpenter encore un peu les belles rues victoriennes d’Edimbourg puis prendre le chemin de l’aéroport… Fin d’un très beau voyage.

Nous reviendrons, c’est sûr!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.