Les Alpes juliennes: Bovec et le col de Vrsic

le

Samedi 18 août, nous avons choisi d’entamer notre retour vers la France en traversant les Alpes Juliennes: passage par le col de Vrsic et halte à Bovec.

Nous avons eu la bonne surprise, avant de quitter notre agréable maison de Tabor, de croiser nos hôtes Tini, Mateja et leurs trois enfants, Fedja, Jaro et Fedja. Ils ont quitté notre maison la veille et ont roulé toute la nuit. Après avoir beaucoup échangé avec eux par mail, nous sommes ravis de faire leur connaissance « en direct ». Nous partageons nos impressions réciproques sur nos vacances puis nous prenons la route à notre tour.

Le trajet par les Alpes juliennes est long mais les paysages magnifiques valent le détour. Le parc national du Triglav avec ses hauts sommets (le Triglav culmine à 2864m) nous fait de l’œil mais nous n’avons pas le temps de nous arrêter pour cette fois-ci…

A partir de Kranjska Gora, nous entamons l’ascension impressionnante du col de Vrsic avec ses 24 virages. Une partie de la route est pavée. En effet, lors de la première guerre mondiale, les autorités austro-hongroises ordonnèrent sa construction par des prisonniers russes. Nous avons d’ailleurs pu voir au bord de la route une jolie petite chapelle orthodoxe, toute en bois, construite par ces mêmes prisonniers pour leurs camarades décédés dans une avalanche.

Le col de Vrsic culmine à 1611 m d’altitude. La vue est superbe! Il y a beaucoup de randonneurs, nous nous arrêtons donc un peu plus bas pour pique-niquer.

Puis nous entamons la descente sur l’autre versant: encore 26 virages avant d’arriver à Trenta, puis Bovec. Nous avons tout juste le temps de trouver un camping avant de nous rendre au « Bovec Rafting team » où nous avons réservé une descente en rafting. C’est donc accompagnés de notre guide très sympa, Ivan,que nous avons descendu la rivière Soca dans la bonne humeur: apprentissage des consignes en anglais pour les enfants car il faut être réactif aux ordres si on ne veut pas chavirer. En cette période, la navigation est assez facile. Nous nous arrêtons sur un gros rocher sur lequel le rafting renversé sert de toboggan… L’eau est glacée, d’une transparence incroyable, elle a des reflets bleus turquoise… c’est superbe.

En soirée, la pluie gagne Bovec. Nous dinons dans un restaurant du village avant de regagner nos tentes pour notre dernière nuit slovène.

infos pratiques:

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Pierrot dit :

    Au top le raft, ça change du paddle!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.